En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2007 » Grand Prix de Monaco

Grand Prix de Monaco

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Cinquième manche du Championnat du monde 2007 de F1. FIA F1WC
Dates: 24, 26 et 27 mai. Lieu: Circuit de Monaco.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 19.
Conditions atmosphériques: ciel légèrement nuageux. 24°C dans l'air, 34°C sur la piste et 52% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 53 (toujours sur le même circuit).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 3,340 km x 78 tours, soit 260,520 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'13"962 (moy. 162,570 km/h) par
Fernando Alonso (Renault R26) en 2006.
1'14"439 (moy. 161,528 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2006:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Fernando Alonso Renault R26 (M) en 1h43'43"116 (150,708 km/h)
2 4. Juan-Pablo Montoya McLaren MP4/21-Mercedes (M) à 0'14"567 (150,356 km/h)
3 14. David Coulthard Red Bull RB2-Ferrari (M) à 0'52"298 (149,452 km/h)


@LES FAITS DE COURSE:
Fernando Alonso gagne pour la seconde fois sur le RocherTraditionnellement, le Grand Prix de Monaco réussit mieux à McLaren-Mercedes (14 victoires en comptant celle obtenue ce dimanche) qu'à Ferrari (8). Mais la claque que vient d'infliger l'écurie de Ron Dennis à celle de Jean Todt est exceptionnelle. Arrivés non loin l'un de l'autre, avec seulement quatre secondes d'avance pour Fernando Alonso sur Lewis Hamilton, les pilotes McLaren ont relégué la F2007 de Felipe Massa à plus d'une minute. "J'ai remporté dix-sept Grands Prix dans ma carrière mais je ne me souviens pas avoir déjà déjà creusé un tel écart avec le troisième", confiait Fernando Alonso à l'arrivée. Ce succès lui permet d'intégrer la liste prestigieuse des pilotes ayant gagné au moins deux fois de suite en Principauté, en compagnie de Graham Hill, Niki Lauda, Stirling Moss, Alain Prost et Ayrton Senna.

"Un tel écart est une surprise, une très belle surprise", avouait l'Espagnol qui, à l'instar de Felipe Massa lors des deux derniers Grands Prix, repart avec un triplé pole position - victoire - record du tour. "C'est un week-end fantastique", savourait le double Champion du monde en titre, qui en a pourtant vécu d'autres. "Ce hat-trick a une signification particulière parce qu'il a lieu à Monaco. J'ai fait un sans faute avec une victoire parfaite." Il fallait une performance de ce calibre pour ne pas céder la tête à Lewis Hamilton après la deuxième "séance" de ravitaillements. Repoussé à presque dix secondes après 50 tours, le jeune Anglais a profité de son dernier train de pneus pour revenir dans le sillage de son aîné, sans réel espoir de le dépasser étant donné les caractéristiques du circuit monégasque. "J'attendais une erreur (d'Alonso)", osait même le petit prodige de la F1, le ton grave. "Je ne pouvais pas rester totalement au contact à cause des turbulences mais j'ai tenté de rester le plus prêt possible."

Pour la première fois, la deuxième place de Hamilton - qui avait gagné les deux courses qu'il avait disputées à Monaco en F3 et en GP2 - provoque une déception, très relative malgré tout. Toujours à la recherche de sa première victoire, même s'il améliore son record avec cinq podiums pour ses cinq premières courses, le jeune Anglais semblait plus à l'aise que son équipier pour dépasser les retardataires. Ce qu'il a souvent eu à faire puisque le quatrième, Giancarlo Fischella, qui offre à Renault sa meilleure performance de la saison, s'est retrouvé un temps à un tour! Plus que de Lewis Hamilton, "la pression venait surtout des pilotes qui m'ont causé des soucis de dépassement", avouait d'ailleurs Alonso, qui a notamment eu du mal à prendre le dessus sur la Toyota de Jarno trulli. "La clé pour Fernando a été de creuser un écart important à un moment important, ce qui lui a permis ensuite de ravitailler sans difficulté", expliquait Felipe Massa, qui a perdu un temps considérable sur Lewis Hamilton juste après son premier ravitaillement. "Même en attaquant à 150%, je ne pouvais pas suivre leur rythme. Mais mon classement est satisfaisant. Je marque pas mal de points." Son équipier, Kimi Räikkönen ne peut pas en dire autant. Parti en seizième position après une petite faute lourde de conséquences en qualifications, le Finlandais inscrit le point de la huitième place - le seul qu'il aura marqué lors des deux épreuves européennes avant le départ en Amérique du Nord. Au classement des pilotes, le voilà relégué à douze points d'Alonso et Hamilton, désormais à égalité à la première place avec cinq longueurs d'avance sur Massa.
.:: Affiche ::.
>> 773ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.