En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2007 » Grand Prix du Japon

Grand Prix du Japon

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quinzième manche du Championnat du monde 2007 de F1. FIA F1WC
Dates: 28, 29 et 30 septembre. Lieu: Circuit du Mont Fuji.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: ciel très nuageux et brouillard. Forte pluie durant la course.
22°C dans l'air, 17°C sur la piste et 94% d'humidité.
Affluence: environ 140 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1976.
Editions disputées à ce jour: 22 (2 au Mont Fuji et 20 à Suzuka).
Tracé modifié (version légèrement rallongée du précédent tracé).
 
Décalage horaire: GMT +9h (+7h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h30, heure locale (06h30, heure française).
Circuit: 4,563 km x 67 tours, soit 305,416 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 305 m.


@LES RECORDS: (basés sur le précédent tracé)
Pole position Meilleur temps en course
1'12"23 (moy. 217,256 km/h) par
Mario Andretti (Lotus 78-Cosworth) en 1977.
1'14"30 (moy. 211,203 km/h) par
Jody Scheckter (Wolf WR3-Cosworth) en 1977.
 
@LE PODIUM 1977: (dernier GP s'étant déroulé sur ce circuit)
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. James Hunt McLaren M26-Cosworth (G) en 1h31'51"68 (207,840 km/h)
2 12. Carlos Reutemann Ferrari 312T2 (G) à 1'02"45 (205,511 km/h)
3 4. Patrick Depailler Tyrrell P34-Cosworth (G) à 1'06"39 (205,366 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
Lewis Hamilton fait un grand pas vers son premier titreLewis Hamilton est tout près de devenir le premier pilote dans l'histoire de la Formule 1 à décrocher un titre de Champion du monde pour sa première saison dans l'élite automobile. Profitant de l'abandon de Fernando Alonso, le Britannique bénéficie à présent de 12 points d'avance sur son collègue, à deux courses du terme de la saison. Si le titre n'est pas encore joué, il faudra un sacré coup de chance à Alonso, ou de malchance à Hamilton, pour que l'Anglais ne réalise son rêve de gosse dès cette saison. Le jeune pilote McLaren-Mercedes s'est imposé de fort belle manière dans une course marquée par une météo peu clémente et la présence prolongée de la voiture de sécurité pendant la course. Le départ voyait d'ailleurs la safety car imposer un rythme très lent, la piste mouillée rendant la visibilité compliquée et l'adhérence à la piste difficile. Les deux Ferrari rentraient d'ailleurs aux stands dès les premiers tours pour changer de pneus et repartaient à l'arrière du peloton, avant d'effectuer de nouveaux arrêts aux 14ème et 15ème tours, qui rendaient tout espoir de victoire utopique. Les monoplaces italiennes allaient tout de même profiter de la présence prolongée de la voiture de sécurité pour ne pas se faire complètement distancer.

Longtemps les pilotes réclamaient l'arrêt de la course et le retour aux stands, mais la voiture de sécurité continuait de faire des tours de piste, suivie par les monoplaces qui tentaient tant bien que mal de chauffer leurs pneus. Enfin, au 20ème tour, la course était lancée et Hamilton, le champ libre devant lui, partait tout seul. Suivait ensuite une série de bousculades et de tête-à-queue qui voyait Massa sortir légèrement de la piste après un accrochage avec Wurz, contraint, lui, à l'abandon. Ce début de course marquait également les nombreuses passations de pouvoir en tête de la course: Hamilton, Alonso, Vettel, Webber et Kovalainen furent tous aux commandes du Grand Prix, avant que les ravitaillements aient raison de ces leaders éphémères. Au 41ème tour surgit le tournant de la course, en ce qui concerne Hamilton tout du moins. Victime d'une violente sortie de piste, Alonso abandonnait et permettait à son camarade de faire un grand pas vers le titre en cas de succès, une belle opportunité que le Britannique a su saisir.

Pendant ce temps, Räikkönen refaisait tranquillement son retard, au gré de dépassements presque trop faciles pour lui. Le Finlandais, parti en dernière ligne donc, remontait jusqu'en 4ème position, avant de tomber sur un os juste devant lui, en la personne de Kovalainen, qui ne voulait pas lâcher prise. Quand Massa (2ème à ce moment-là) retournait au stand pour la quatrième fois dans cette course, sans doute pour permettre à son coéquipier d'inscrire un maximum de points au classement des pilotes, les Finlandais s'en donnèrent à cœur joie, tentant d'improbables dépassements et en réussissant un chacun, Kovalainen conservant sa deuxième place au final, synonyme de premier podium pour lui et Renault. La fin de course fut surtout marquée par l'âpre duel que se livrèrent Massa et Kubica, qui se rentrèrent littéralement dedans dans le dernier tour pour le gain de la 6ème place, finalement obtenue par le Brésilien.
.:: Temps et résumés ::.
.:: Affiche ::.
>> 783ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Twitter ::.
>> Actualité, commentaires, résultats... retrouvez les tweets postés par notre équipe!
Twitter • Suivez-nous sur Twitter à l'adresse:
twitter.com/ZoneF1
.:: Publicité ::.