En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 2007 » Grand Prix de Bahreïn

Grand Prix de Bahreïn

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Troisième manche du Championnat du monde 2007 de F1. FIA F1WC
Dates: 13, 14 et 15 avril. Lieu: Circuit de Sakhir, Manama.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 16.
Conditions atmosphériques: ciel ensoleillé. 30°C dans l'air, 41°C sur la piste et 24% d'humidité.
Affluence: ---.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 2004.
Editions disputées à ce jour: 3 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT +3h (+1h de France, heure d'été).
Heure de départ: 14h30, heure locale (13h30, heure française).
Circuit: 5,412 km x 57 tours, soit 308,238 km au total.
Décalage avec la ligne de départ: 246 m.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'30"139 (moy. 216,346 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
1'30"252 (moy. 216,075 km/h) par
Michael Schumacher (Ferrari F2004) en 2004.
 
@LE PODIUM 2006:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 1. Fernando Alonso Renault R26 (M) en 1h29'46"205 (206,018 km/h)
2 5. Michael Schumacher Ferrari 248 F1 (B) à 0'01"246 (205,971 km/h)
3 3. Kimi Räikkönen McLaren MP4/21-Mercedes (M) à 0'19"360 (205,280 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LES FAITS DE COURSE:
5ème victoire de Felipe Massa en F1Après trois Grands Prix, ce que l'on sait, c'est qu'on ne sait rien, ou vraiment pas grand-chose. En résumé: quatre hommes restent sur la même ligne pour être Champions du monde. C'est toujours mieux que vingt-deux, mais c'est moins précis que les saisons précédentes, quand Fernando Alonso (2005, 2006) ou Michael Schumacher (2004) avaient pris des départs canons. Auteur de la pole position, du meilleur tour en course et vainqueur après avoir fait la course en tête - hormis lors des deux plages de ravitaillement - Felipe Massa n'est même pas le premier pilote de son écurie en termes comptables. Plus qu'un ascendant psychologique, ce succès lui permettra, après un début de saison mitigé, "d'avoir moins de pression que précédemment à l'extérieur de l'écurie". Quant au double Champion du monde en titre, Fernando Alonso, il n'est même plus assuré d'être le meilleur dans son écurie!

Au cœur de ce suspense total, il est cependant possible de percevoir deux lignes de force dont la puissance pourrait durer au moins le temps d'un printemps - soit quatre Grands Prix (Espagne et Monaco en mai, Canada et Etats-Unis en juin). Premièrement, Ferrari conserve une tête d'avance sur McLaren. Deuxièmement, une tête s'avance au dessus des autres, celle de Lewis Hamilton. En ne dilapidant pas les bénéfices de sa pole position comme à Sepang, Felipe Massa a pu gérer la course à sa main. Son avance sur le deuxième ne fut jamais très conséquente - une dizaine de secondes au maximum - mais il n'a jamais été vraiment inquiété non plus. McLaren a bien tenté de décaler ses arrêts mais cela a eu comme seule conséquence de redonner à Räikkönen la troisième place qu'Alonso lui avait prise dans le premier tour. Mais comme l'a dit Lewis Hamilton ce dimanche, reprenant les mots de Fernando Alonso en Malaisie, "nous nous sommes rapprochés de Ferrari". Reste à savoir si McLaren-Mercedes peut renverser la situation...

...Et surtout au bénéfice de qui pourrait s'opérer ce renversement. Si Fernando Alonso a battu nombre de records de précocité, c'est aussi le cas désormais de son équipier, premier pilote de l'histoire de la Formule 1 à terminer sur le podium lors de ses trois premières courses. Sur le circuit de Sakhir, Hamilton s'est retrouvé un temps distancé par Massa et talonné par Räikkönen. Ce qui ne l'a pas empêché de terminer à 2"3 du vainqueur et 8" devant le troisième. "J'ai un apprentissage assez rapide", reconnait-il, de plus en plus en confiance visiblement. "A Barcelone, j'attaquerai encore plus", ose même le prodige anglais. Car après la course, tout le monde voulait se plonger, plus encore que d'habitude, dans le futur. Avec trois pilotes en tête du championnat, l'excitation court des casques aux tribunes. "On va résoudre nos problèmes. Je serai plus rapide", assure Räikkönen. Il sont au moins quatre à le penser.
.:: Affiche ::.
>> 771ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Site Mobile ::.
>> Suivez toute l'actualité de la Formule 1 où que vous soyez!
mobile • Connectez-vous sur notre mobile à l'adresse:
mobile.zonef1.com
.:: Publicité ::.