En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 1999 » Grand Prix du Japon

Grand Prix du Japon

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Seizième et dernière manche du Championnat du monde 1999 de F1. FIA F1WC
Dates: 29, 30 et 31 octobre. Lieu: Circuit de Suzuka.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 14.
Conditions atmosphériques: beau et chaud.
Affluence: environ 130 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1976.
Editions disputées à ce jour: 14 (2 au Mont Fuji et 12 à Suzuka).
 
Décalage horaire: GMT +9h (+8h de France, heure d'hiver).
Heure de départ: 14h, heure locale (06h, heure française).
Circuit: 5,864 km x 53 tours, soit 310,792 km au total.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'34"700 (moy. 222,805 km/h) par
Gerhard Berger (McLaren MP4/6-Honda) en 1991.
1'38"942 (moy. 213,361 km/h) par
Heinz-Harald Frentzen (Williams FW19-Renault) en 1997.
 
@LE PODIUM 1998: (51 tours effectués sur les 53 prévus, soit 299,064 km)
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 8. Mika Häkkinen McLaren MP4/13-Mercedes (B) en 1h27'22"535 (205,364 km/h)
2 4. Eddie Irvine Ferrari F300 (G) à 0'06"491 (205,111 km/h)
3 7. David Coulthard McLaren MP4/13-Mercedes (B) à 0'27"662 (204,287 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Mika Häkkinen remporte son deuxième titre mondialAprès les turpitudes du Grand Prix de Malaisie, tout étant rentré dans l'ordre, Eddie Irvine et Mika Häkkinen allaient pouvoir s'affronter à la "loyale" dans cette ultime manche du Championnat du monde 1999 à Suzuka. Bien que Michael Schumacher ait signé la pole position, Mika Häkkinen a tué le suspens dès les premiers mètres de course.

Installé en tête, il n'avait alors de cesse de creuser l'écart sur Michael Schumacher, tandis qu'Eddie Irvine, parti cinquième, éprouvait des difficultés à suivre le rythme des leaders. Mika Häkkinen, lui, n'avait aucune question à se poser: pour être champion du monde, il devait gagner impérativement. Ce qu'il a réussi de fort belle manière, même si le déroulement de la course ne fut guère enthousiasment au point de vue du spectacle et des actions. Mika Häkkinen a conservé son titre en s'imposant à Michael Schumacher et Eddie Irvine. Un podium en or pour les hommes de la Scuderia, synonyme de titre mondial pour Ferrari.

.:: Affiche ::.
>> 646ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.