En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 1999 » Grand Prix du Brésil

Grand Prix du Brésil

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Deuxième manche du Championnat du monde 1999 de F1. FIA F1WC
Dates: 09, 10 et 11 avril. Lieu: Autodrome "José Carlos Pace", Interlagos.
Engagés: 22. Forfait: 1. Qualifiés: 21. Partants: 21. Classés: 9.
Conditions atmosphériques: chaud et ensoleillé.
Affluence: environ 56 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1973.
Editions disputées à ce jour: 26 (16 à Interlagos et 10 à Jacarepagua).
 
Décalage horaire: GMT -3h (-5h de France, heure d'été).
Heure de départ: 14h, heure locale (19h, heure française).
Circuit: 4,292 km x 72 tours, soit 309,024 km au total.
ATTENTION: la course s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre!


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'15"703 (moy. 205,672 km/h) par
Nigel Mansell (Williams FW14-Renault) en 1992.
1'18"397 (moy. 197,089 km/h) par
Jacques Villeneuve (Williams FW19-Renault) en 1997.
 
@LE PODIUM 1998:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 8. Mika Häkkinen McLaren MP4/13-Mercedes (B) en 1h37'11"747 (190,764 km/h)
2 7. David Coulthard McLaren MP4/13-Mercedes (B) à 0'01"102 (190,728 km/h)
3 3. Michael Schumacher Ferrari F300 (G) à 1'00"550 (188,804 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
Retour de Mika Häkkinen au sommet de sa formeAprès le GP d'Australie et son résultat pour le moins inattendu, et les cinq semaines de répit dans le calendrier mises à profit par les écuries pour effectuer une solide mise au point de leur matériel, ce Grand Prix du Brésil ressemblait fort au véritable coup d'envoi de la saison. Les McLaren-Mercedes de Mika Häkkinen et David Coulthard, dominatrices aux essais, connaissaient un début de course difficile: l'Ecossais s'élançait avec un handicap de trois tours et le Finlandais se faisait déborder par la Stewart-Ford de Rubens Barrichello et la Ferrari de Michael Schumacher.

Le feu d'artifice du Brésilien durait 25 tours jusqu'à ce qu'il ravitaille. La voie était libre pour Michael Schumacher et Mika Häkkinen qui retrouvait leurs sceptres respectifs avant d'être départagés par la stratégie des ravitaillements. Mika Häkkinen prenait alors l'ascendant sur son rival et filait vers la victoire. Heinz-Harald Frentzen, 3ème, confirmait son podium de Melbourne, devançant Ralf Schumacher, Eddie Irvine et, pour la première fois dans les points depuis septembre 1997, Olivier Panis.

.:: Affiche ::.
>> 632ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.