En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Ecuries / Pilotes 1998 » Sauber-Petronas

Sauber-Petronas

Tout savoir sur... l'écurie


@LA CARTE DE VISITE:
Adresse Logo et site internet Management
Red Bull Sauber Petronas
Wildbachstrasse 9
8340 Hinwil (Suisse)
logo Sauber
www.sauber.ch
Directeur Général: Peter Sauber
Directeur Technique: Léo Ress


@LE PALMARES: (en début de saison)
Historique Course Championnat
Débuts en Grand Prix: Afrique du Sud 1993
Grands Prix disputés: 81
Points marqués: 69 (moy. par GP: 0,85)
Pole position: 0
Meilleur tour: 0
Victoire: 0
Meilleur classement: 7ème en 1993, 1995, 1996 et 1997
Classement 1997: 7ème avec 16 points


@LA MONOPLACE:
Châssis Moteur Pneumatique
Sauber C17 Petronas V10 SPE 01D
(basé sur le Ferrari V10 1997)
logo Petronas
logo Goodyear


@L'ECURIE:
Peter Sauber ne s'en cache pas, après cinq ans de présence en Formule 1, son écurie possède maintenant l'expérience requise pour gravir une nouvelle étape. Après avoir glané points et podiums, la structure helvétique rêve désormais de victoires. D'où le recrutement symbole de Jean Alesi pour l'exercice 1998.

Contrairement aux dernières saisons où les efforts étaient délibérément concentrés sur le pilote de pointe du team, Sauber mise désormais sur une paire qui, à bien des égards, se présente comme la plus expérimentée du plateau. Alesi-Herbert, c'est du solide et la pêche pourrait s'avérer miraculeuse si, d'aventure, le "package" pouvait se montrer à la hauteur. Pour mettre le maximum d'atouts de son côté, le rigoureux Peter a quelque peu renforcé sa structure avec l'arrivée de Tim Preston (ex-Williams) et Andrew Tilley (ex-Jordan). Par contre, tout le monde se demande encore pourquoi il a préféré se passer des services de Max Welti qui, indiscutablement, était le pivot de l'organisation. En tant que directeur sportif l'homme avait-il pris trop de poids? La question reste posée. Si certains sont donc partis et d'autres arrivés, Léo Ress (directeur technique) n'a, pour sa part, pas bougé et c'est de nouveau à lui que l'on doit la dernière-née de Hinwil. Baptisé C17, ce châssis est couplé au V10 Ferrari qu'utilisaient Michael Schumacher et Irvine l'an passé. Responsable du département moteur de l'écurie, Osamu Goto a de nouveau collaboré de manière très étroite avec la Scuderia. Perte de quelques kilos, nouveau vilebrequin, nouveau carter, modifications des pompes à huile et à eau, réduction de la hauteur du bloc de 10 mm sont les principales modifications enregistrées sur ce bloc Ferrari, une nouvelle fois rebaptisé Petronas. Une société pétrolière malaisienne qui, malgré les difficultés économiques rencontrées dans son pays, n'a pas remis en cause son étroit partenariat avec l'écurie Sauber. Avec cette dernière et les boissons énergétiques Red Bull, Peter Sauber dispose maintenant d'un solide et fidèle soutien, lui qui n'avait connu que forfaiture et trahison au début de son implication en 1993. Après deux ans, c'était son partenaire historique Mercedes qui était tombé dans les bras de McLaren. Débuts 1996, cela avait été au tour de Ford de se détourner de Hinwil pour s'en aller flirter avec le Stewart Grand Prix. Sauber s'était alors mis en chasse de toutes les solutions. Après un premier contact sans relief avec Ferrari, les choses s'étaient accélérées quand le groupe Fiat avait d'un coup perçu les avantages qu'il pouvait retirer de la fourniture des V10 Ferrari de la précédente saison.

Après un an de collaboration sans ombrage (mais également sans grand éclat), le moment semble donc effectivement venu pour Sauber de passer à une étape supérieur. Jean Alesi, lui aussi à la croisée des chemins, ne le sait que trop qui s'est particulièrement affûté au cours de l'hiver, perdant six kilos et regagnant en motivation après sa difficile saison 1997.
Sauber C17

Tout savoir sur... les pilotes


@LEUR PALMARES: (en début de saison)
14. Jean Alesi
J. Alesi Carte de visite: Né le 11/06/1964 à Avignon (France). Vit avec Kumiko, deux enfants.
Débuts en Grand Prix: France 1989 (Tyrrell) et Grands Prix disputés: 135
Carrière en F1: Tyrrell (89/90), Ferrari (91/92/93/94/95) et Benetton (96/97)
Poles positions: 2 et Meilleurs tours: 5
Victoire: 1 (au GP du Canada 1995)
Points marqués: 225 (moy. par GP: 1,66)
Meilleur classement au championnat: 4ème en 1996
Classement 1997: 5ème avec 36 points

15. Johnny Herbert
J. Herbert Carte de visite: Né le 27/06/1964 à Romford (Grande-Bretagne). Marié à Becky, deux filles.
Débuts en Grand Prix: Brésil 1989 (Benetton) et Grands Prix disputés: 113
Carrière en F1: Benetton puis Tyrrell (89), Lotus (90/91/92/93/94), Ligier (94), Benetton (94/95) et Sauber (96/97)
Pole position: 0 et Meilleur tour: 0
Victoires: 2 (1ère victoire au GP de Grande-Bretagne 1995)
Points marqués: 82 (moy. par GP: 0,73)
Meilleur classement au championnat: 4ème en 1995
Classement 1997: 11ème avec 15 points

Jörg Müller (pilote-essayeur)
Après un brillant début de carrière qui la vu gagner sur des circuits urbains de référence tels Monaco et Macao (F3) ou Pau (F3000), Jörg Müller, qui fut sacré champion de F3000 en 1996, entame sa deuxième saison de "pilote-essayeur" après avoir déjà tenu ce rôle l'an passé cher TWR Arrows.
.:: Autres saisons ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Statistiques ::.
>> Découvrez en détails tous les chiffres de la F1 mis à jour après chaque course!
calculatrice • Grands Prix, pilotes, écuries, moteurs, pneumatiques... vous saurez tout sur les différents participants.
.:: Lexique ::.
>> Découvrez la signification de plus de 400 termes utilisés dans le petit monde de la F1!
dictionnaires • Autoclave, Carrossage, Flow vis, Hat trick, Nomex, SREC, Tube de Pitot, Zylon... Vous saurez tout ce qui se cache derrière ces mots obscurs.
.:: Jeu ::.
>> Le pendu de la F1!
pendu • Découvrez le mot mystère en commettant moins de 6 erreurs et sauvez notre pilote de la pendaison!
A vous de jouer...
.:: Publicité ::.