En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 1998 » Grand Prix d'Italie

Grand Prix d'Italie

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Quatorzième manche du Championnat du monde 1998 de F1. FIA F1WC
Dates: 11, 12 et 13 septembre. Lieu: Autodrome National de Monza.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 13.
Conditions atmosphériques: beau et chaud.
Affluence: environ 181 000 spectateurs sur les trois jours.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1950.
Editions disputées à ce jour: 48 (47 à Monza et 1 à Imola).
 
Heure de départ: 14h.
Circuit: 5,770 km x 53 tours, soit 305,810 km au total.
 
Description: Autre rendez-vous mythique de la saison F1, Monza demeure le temple de la vitesse.
Un circuit exigeant aussi bien pour les moteurs que pour les pilotes.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'22"990 (moy. 250,295 km/h) par
Jean Alesi (Benetton B197-Renault) en 1997.
1'24"808 (moy. 244,930 km/h) par
Mika Häkkinen (McLaren MP4/12-Mercedes) en 1997.
 
@LE PODIUM 1997:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 10. David Coulthard McLaren MP4/12-Mercedes (G) en 1h17'04"609 (238,056 km/h)
2 7. Jean Alesi Benetton B197-Renault (G) à 0'01"937 (237,956 km/h)
3 4. Heinz-Harald Frentzen Williams FW19-Renault (G) à 0'04"343 (237,833 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
PodiumDans le fief de la Scuderia Ferrari, les McLaren-Mercedes partaient favorites pour ce GP d'Italie. Le très rapide circuit de Monza, avec ses grandes rectilignes semblaient favorables aux "Flèches d'Argent". Seulement, c'était sans compter sur le travail accompli sur les monoplaces de la Scuderia ces derniers temps, et contre toute attente, Michael Schumacher donnait le ton à la fête en signant la pole.

Mais au départ de la course, les McLaren bondissaient au commandemment. Le Grand Prix était-il déjà fini? David Coulthard, en tête, cassait son moteur, tandis que Mika Häkkinen capitulait face au retour de Michael Schumacher. Ce dernier s'envolait même aux avant-postes, mais après les ravitaillements, Mika Häkkinen répliquait, se rapprochant dangereusement de la Ferrari. A cinq tours de l'arrivée, le Finlandais, aux prises avec un freinage défaillant, allait à la faute, laissant filer Michael Schumacher et Eddie Irvine vers un doublé en rouge pour le plus grand bonheur des tifosi. Le petit frère, Ralf, termine 3ème sur sa Jordan-Mugen Honda.
.:: Affiche ::.
>> 628ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.