En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites (en savoir plus). OK
Vous êtes dans: Accueil » Archives » Courses 1998 » Grand Prix d'Argentine

Grand Prix d'Argentine

Tout savoir sur... la course


@EN BREF:
Troisième manche du Championnat du monde 1998 de F1. FIA F1WC
Dates: 10, 11 et 12 avril. Lieu: Autodrome "Oscar Alfredo Galvez", Buenos Aires.
Engagés: 22. Qualifiés: 22. Partants: 22. Classés: 15.
Conditions atmosphériques: nuageux mais piste sèche, légère averse en fin de course.
Affluence: environ 60 000 spectateurs le dimanche.


@LE GRAND PRIX:
circuit Année de création du Grand Prix: 1953.
Editions disputées à ce jour: 19 (toujours sur le même circuit).
 
Décalage horaire: GMT -3h (-5h de France, heure d'été).
Heure de départ: 13h, heure locale (18h, heure française).
Circuit: 4,259 km x 72 tours, soit 306,648 km au total.
 
Description: Circuit à la fois très rapide et très tourmenté.
Les conditions météo posent parfois problème en cette période de l'année.
Dépassements souvent difficiles.


@LES RECORDS:
Pole position Meilleur temps en course
1'24"473 (moy. 181,507 km/h) par
Jacques Villeneuve (Williams FW19-Renault) en 1997.
1'27"981 (moy. 174,269 km/h) par
Gerhard Berger (Benetton B197-Renault) en 1997.
 
@LE PODIUM 1997:
P Pilote Ecurie-Moteur Pneu Temps Moyenne
1 3. Jacques Villeneuve Williams FW19-Renault (G) en 1h52'01"715 (164,234 km/h)
2 6. Eddie Irvine Ferrari F310B (G) à 0'00"979 (164,210 km/h)
3 11. Ralf Schumacher Jordan 197-Peugeot (G) à 0'12"089 (163,939 km/h)


LES RESULTATS EN UN CLIN D'ŒIL • Grille de départ • • Classement à l'arrivée • • Classement des championnats •


@LE RESUME DE LA COURSE:
PodiumAprès leur tonitruant début de saison, les McLaren-Mercedes avaient de nouveau les faveurs des pronostics en Argentine. Cela se vérifiait aux essais quand David Coulthard s'emparait de la pole position, mais sur le très technique tracé de Buenos Aires, la surprise venait des Ferrari qui se plaçaient idéalement en compagnie des McLaren.

Ce GP d'Argentine fut mené tambour battant. Spectaculaire à souhait, il ne ressembla en rien aux deux manches d'ouverture de la saison 1998 rendues monotones par la trop large domination du duo Häkkinen-Coulthard. Là, Michael Schumacher, en super forme, a réalisé un récital, démontrant toutes les facettes de son talent, voire aussi de son sang-froid en prenant tout d'abord la mesure de Mika Häkkinen, puis en gérant de manière très stratégique avance et changement de pneumatiques. Du grand art. Malgré un arrêt supplémentaire à son stand, Schumacher a maté Häkkinen. Eddie Irvine, 3ème, complète le triomphe de la Scuderia Ferrari.
.:: Affiche ::.
>> 617ème Grand Prix de F1:
affiche
.:: Autres éditions ::.
>> Sélectionnez une année:
.:: Vue du ciel ::.
>> Découvrez ce circuit sur des photos satellite!
globe terrestre • Vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez ici.

• Sinon, vous pouvez utiliser Google Map en cliquant ici.
.:: Publicité ::.